Non à la baisse de1,7% des retraites au programme de Macron

Image de l'article.

Non à la baisse de 1.7 % des retraites au programme de M. Macron

Les cotisations salariales maladie et famille (0,75 point et 2,4 points) seraient supprimées et remplacées par une hausse de la CSG (de 1,7 point, sauf pour les petites retraites, nous dit M. acron).

Cela est incohérent, les allocations de remplacement (maladie ou chômage) doivent être financées par les personnes couvertes.

La hausse de la CSG ne pèsera pas sur les revenus du capital, mais uniquement sur les retraités.

Ce sera donc un petit transfert au profit des salariés du privé, payé par les retraités (et par les salariés du public)...

Ce transfert ne fournira aucun gain global de pouvoir d’achat.

La hausse de 1,7 % du salaire net des salariés du privé sera payée par une baisse de 1,7 % des retraites.

Rappel pour 14 millions de retraités

- Pas de revalorisation des retraites supérieur à 1 200 € depuis avril 2013 (1,3 %).
- 2013 Création de  la contribution additionnelle de solidarité de 0,3% payée uniquement par les retraités (au seuil

2).- 2014  La suppression de la demi-part des veuves.

- 2017 Baisse des retraites de 1,7 % (CSG) au programme de M. Macron.

Pétition adressée aux 16 millions de retraité(e)s pour signature.

Cher(e)s retraité(e)s,

Après cinq années de baisse de notre pouvoir d’achat, grâce aux gouvernements Hollande, Ayrault, Valls et Macron, merci de m’avoir gracieusement augmenté de 1,3 € mensuel et d’avoir imposé aux caisses de retraite complémentaire le gel de nos pensions.

Dans la continuité de Hollande, Macron persiste et signe en amputant gravement le pouvoir d’achat des retraité(e)s.

Je m’adresse à vous pour vous alerter quant aux projets néfastes du programme Macron concernant la hausse de la CSG de 1,7 % sur votre pension de retraite.

Un retraité qui perçoit une pension de 1 200 € verra son pouvoir d’achat mensuel diminué de 20,40 €.

Pour un couple ayant une pension dépassant 4 000 € mensuels, la pension diminuera de 68 € par mois, soit une perte de pouvoir d’achat de 816 € annuelle. J’ai extrait ce qui va suivre du programme En Marche ! (page 13), nous ne toucherons pas à l’âge de départ à la retraite, ni au niveau des pensions. Mensonge, il est bien évident que 1,7 % d’augmentation de la CSG diminue le niveau des pensions.

Autre proposition (page 29), 80 % des Français ne paieront plus de taxe d’habitation. Mais qui paiera cette mesure ?

Eh bien ! vous, les retraités appartenant à la classe moyenne, car un retraité ayant une pension mensuelle supérieure à 2 000 € n’y aura pas droit ainsi que les couples disposant d’une pension supérieure à 4 000 €.

Cela représente, pour un couple de retraités de base de la classe moyenne, une perte de 1 000 € de taxe d’habitation, à laquelle il faut ajouter 816 €, soit 1 816 € annuels de perte de pouvoir d’achat.

Cette mesure servira à payer la suppression des cotisations maladie de 0,75 et chômage de 2,4% des salariés actifs et ainsi augmentera leur pouvoir d’achat (page 7).

Une question se pose : les retraités sont-ils les employeurs des salariés actifs ?

Non, alors pourquoi M. Macron pénalise-t-il les retraité(e)s au lieu de demander au Medef d’augmenter le pouvoir d’achat des salariés ?

Dans le même temps (page 9), M. Macron diminue les cotisations sociales des patrons de 6 points, ainsi l’employeur économisera 1 800 € par salarié et par an (extrait officiel de son programme).

Ce qui revient à dire que les retraités vont financer une partie des cotisations patronales. Nous baisserons l’impôt des sociétés de 33,5 % à 25 % (autre extrait du projet Macron, page 11). Etc.

M. Macron n’indique pas (hormis contre les retraités) comment il financera les nombreuses mesures en faveur du Medef et des privilégiés.

Mais il ne faut pas être grand clerc pour comprendre que c’est le peuple laborieux qui paiera l’addition.

C’est pourquoi j’invite tous les retraité(e)s et leurs enfants à dire non aux propositions outrageuses de M. Macron en signant cette pétition contre l’appauvrissement des retraité(e)s pour l’annulation de ces mesures iniques.

Si M. Macron ne veut pas reculer, votez contre ses candidats aux législatives des 11 et 18 juin.

https://www.change.org/p/non-a-la-baisse-de-1-7-des-retraites-au-program...

 

Mis en ligne le 10 juin 2017  |  Dernière mise a jour 10 juin 2017