Le 30 mars les retraités se font entendre

Image de l'article.

LE 30 mars, les retraités vont se faire entendre

Il est hors de question que nous acceptions de nouvelles ponctions sur nos retraites, alors que nous ne pouvons plus faire face aux dépenses les plus élémentaires comme le logement, la santé, le chauffage, la nourriture, les loisirs.

Retraités nous sommes une force sociale et économique indispensable à notre pays.

Nous rejetons toutes culpabilisation, dénigrement, nous ne sommes pas des nantis ni une charge pour la société.

Le 30 mars, Nous exigeons :

• L’arrêt du blocage des pensions (pas d’augmentation depuis 54 mois).

• L’indexation des pensions sur l’évolution des salaires et non sur les prix et cela au 1e janvier de chaque année.

• Une augmentation immédiate de 300 euros des retraites et pensions pour rattraper des dizaines d’années de retard.

• L’annulation de toutes les mesures fiscales ayant entrainé des pertes de pouvoir d’achat (1/2 part, bonifications de pension).

• Pas de pensions inférieure au SMIC.

• La pension de réversion pour tous sans condition de ressources ni condition d’âge, portée à 75% de la pension du conjoint ou de la conjointe, avec la reconnaissance du PACS et du concubinage.
Santé, protection sociale, perte d’autonomie, services publics de proximité s’inscrivent dans cette action.

Des mesures d’urgence sont nécessaires et indispensables pour répondre aux besoins des populations notamment en Haute-Marne.

Le 30 mars on participe nombreuses et nombreux au rassemblement unitaire  au Marché couvert de Chaumont

appel  CGT, FO, FSU, SUD et CFTC

 

 

Mis en ligne le 24 mars 2017  |  Dernière mise a jour 24 mars 2017