Mobilisons nous pour la maternité des bleuets

Image de l'article.

LA CGT EN LIGNE DE MIRE

Mobilisons-nous pour la Maternité Des Bluets !

Manifestation Jeudi 22 septembre à 11h30

Rendez-vous à « Ecole Militaire » - Métro ligne 8

 La Maternité des Bluets joue un rôle essentiel dans la prise en charge de la naissance en Ile de France. L’hôpital depuis 2008 est installé dans le 12ème arrondissement de Paris.

3200 bébés naissent aux Bluets chaque année, 1250 IVG y sont pratiqués et la Procréation Médicalement Assistée est proposée aux couples ; un centre de santé est adossé à l’établissement et ouvert à toutes les femmes.

L’Hôpital fondé en 1938 par le Syndicat CGT des Métaux de la Seine s’installera rue des Bluets dans le 11ème arrdt et dès son origine son ambition est d’offrir aux travailleurs un lieu qui répond à leurs besoins de santé.

Cet hôpital, dès 1947, est promoteur de l’accouchement sans douleur ; la Maternité portera tout au long des décennies des valeurs humanistes, une ambition de progrès social pour toutes les femmes, pour les parents et le nouveau-né.

Cet accompagnement de la naissance est la marque de fabrique des Bluets ; c’est aussi celui d’un lieu de pratiques médicales innovantes.

Cette maternité est la seule labellisée « ami des bébés » en Ile de France.

Des générations de militantes et de militants de la CGT l’ont fait vivre et des générations de personnels des Bluets ont partagé ces valeurs.

Ce lieu est le « bébé » des syndicats CGT de la Métallurgie. Il existe par la volonté des syndiqué(e)s métallos et plus largement de toute la CGT en Ile de France.

Malgré des difficultés, nous maintenons le cap d’un établissement fondé sur une approche de la médecine respectueuse de l’humain et à l’écoute des patients ; cela confère un exercice difficile avec une organisation adaptée et participative de toutes les équipes.

Aujourd’hui l'Association Ambroise Croizat, gestionnaire de la Maternité des Bluets, subit une campagne de dénigrement sans précédent visant à la déstabiliser.

Alors qu’elle a depuis longtemps démontré aux institutions sa capacité à gérer ses établissements, fidèle aux valeurs de ceux qui l’ont créée, une série de contrôles est en cours simultanément

Aucun établissement sanitaire de la région, n’en a connu autant, et en si peu de temps !

Le Ministère de la Santé a diligenté une inspection de l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) qui a débuté le 27 juillet au coeur de l’été.

 Elle vise à apprécier la continuité et la qualité des soins.

Cette mission est menée conjointement avec l’Agence Régionale de Santé qui veut contrôler les conditions d’organisations et de fonctionnement de la Maternité.

L’enquête peut aboutir sur l’utilisation de mesures coercitives telles que l’injonction, la désignation d’administrateurs provisoires, la fermeture en partie ou totale, provisoire ou définitive.

Nous ne remettons pas en cause le principe d’inspection, mais sa subjectivité ne fait pas de doute à lecture de la lettre de mission qui s’appuie sur des mensonges

Pourtant, malgré l’étranglement financier des budgets chaque année, et la tarification à l’activité qui impose une augmentation du nombre des accouchements, le professionnalisme des équipes, la volonté de l’Association Ambroise Croizat et de la CGT ont permis de confirmer l’approche d’une médecine respectueuse de l’humain, à l’écoute des patients, de porter une véritable vocation sociale.

Les luttes ont été nombreuses pour garder notre patrimoine et ses objectifs.

Cette maternité est convoitée depuis plusieurs années pour mettre à mal la CGT et s’emparer de l établissement parisien.

Nous sommes déterminés à lutter contre une telle dépossession de notre patrimoine ou de toute forme de fermeture.

La maternité doit vivre en maintenant ses objectifs humains et professionnels.

Vous l’avez compris, la cible n’est pas anodine.

C’est bien la CGT qui est dans le collimateur des politiques en place.

Dans cette situation, nos organisations, l’Association Ambroise Croizat, le personnel, la Fédération de la Métallurgie et les métaux IDF, L’Union Régionale CGT, la coordination régionale Santé et Action Sociale avec leurs syndicats CGT, vous appellent

 à participer le 15 septembre 2016 aux manifestations contre la loi EL KOMRI, partie intégrante de cette situation,

 rejoindre les syndicats CGT des établissements de l’AAC, le 22 septembre 2016, devant le ministère de la santé afin de remédier à cette situation et permettre la poursuite du travail du personnel dans une ambiance sereine et professionnelle.

Ensemble, avec la plus grande détermination, nous mettrons tout en oeuvre pour qu'elle demeure un lieu d'excellence ayant pour vocation d'être accessible à toutes et à tous !

 

Mis en ligne le 8 septembre 2016  |  Dernière mise a jour 8 septembre 2016