Si la France était un village

Image de l'article.

Si la France était un village...

L’Institut national des statistiques produit régulièrement des chiffres. Normal, c’est son boulot.

Il vient de livrer une étude sur le thème, je cite : "si la France était un village de 100 habitants, quelle serait

sa composition ?"

Allez, tenez-vous prêts.

Un village bien de chez nous, cent habitants et voilà les résultats, selon l’Insee.

Dans ce village, sur 100 personnes,

⇒ 52 seraient des femmes.

⇒ 25 auraient moins de 2O ans,

⇒ 32 seraient célibataires,

⇒ 46 auraient un compte Facebook,

⇒ 91 auraient un téléphone mobile,

⇒ 24 n’auraient pas internet,

⇒ 12 adultes seraient obèses,

⇒ 29 ne partiraient pas en vacances,

⇒ 58 ne feraient pas plus de deux bises par jour.

⇒ Et… Et…, selon l’étude, 9 seraient au chômage.

Il paraît que les services de la présidence de la République ne seraient pas mécontents de ce résultat, des malfaisants tentant de nous faire croire que c’est l’Elysée qui serait à la manœuvre, le chiffre de 9 chômeurs convenant aux apparatchiks du PS.

Bien, et alors, direz-vous. Dans ce village, on se limiterait donc à deux fois la bise par jour.

Possible, si on ne sort pas de chez soi et si on n’est pas du genre très effusion.

Je vous propose une anamorphose. Anamorphose, c’est quoi ? Je vous explique. Une anamorphose c’est une déformation réversible de l’image.

Alors faisons dans le réversible.

Si on transpose le sondage national donnant 83% des Français hostiles à la politique gouvernementale, cela voudrait dire que dans notre fameux village de cent habitants, 83 n’apprécieraient guère MM Hollande, Valls et leurs commis ministériels.

Et comme 78% des Français, toujours selon un sondage national, pensent possible une crise sociale, 78 habitants de notre tribu seraient sur les charbons ardents.

Ce village est la France en ce début du mois de mai 2016.

Exaspéré par une politique économique et sociale au service du patronat et choqué par les images de violences dignes d’une République bananière.

Ce gouvernement présenté outrageusement de gauche, appliquant la pire des politiques de droite, est annoncé comme cliniquement mort.

La dernière statistique de notre fameux village le donne à moins 2%.

José Fort

Lien sur fichier en PDF : 
 

Mis en ligne le 8 mai 2016  |  Dernière mise a jour 8 mai 2016