Motion à envoyer aux députés

Image de l'article.

Modèle de


MOTION A ENVOYER AUX DEPUTÉ-E-S

Mesdames, messieurs les député-e-s,

Le syndicat ……………………. (Nom et localité)

Exige que soit respectée la volonté majoritaire des citoyens, exprimée par 1,2 million de manifestants en France le 31 mars (dont 160 000 à Paris), par 1,4 million de signataires d’une pétition, ainsi que par divers sondages d’opinion qui donnent entre 70 et 78 % d’opinion défavorable  à la « loi travail ».
Député-e-s, une seule solution pour le respect de la démocratie :

Le retrait du projet de loi EL KHOMRI !

Vous êtes député-e-s, et nous vous demandons de vous prononcer clairement pour cette exigence de retrait de ce projet de loi.

Comme l'a indiqué, elle-même, la ministre du Travail, Myriam EL KHOMRI, son projet de loi est "en cohérence avec la politique du gouvernement suivie depuis le début du quinquennat".

En effet, cette cohérence doit tout au cahier de revendications du MEDEF dont les exigences de destruction des droits du travail salarié ont pu être satisfaites grâce aux lois votées, ou imposées à coup de 9-3 : loi du 14 Juin 2013 de "sécurisation de l'emploi", loi reculant le départ à la retraite par l'allongement à 43 ans de la durée de travail exigée ; pacte d'austérité réduisant de 40 milliards les dépenses publiques, lois MACRON et REBSAMEN.

Au bout de cette cohérence, un résultat : le chômage a enregistré une augmentation de 700.000 salariés depuis 2012 !

Le gouvernement est disqualifié pour prétendre agir en faveur de l'emploi. Son projet de loi EL KHOMRI s'inscrit dans la seule volonté de satisfaire les intérêts patronaux en leur permettant de nous faire travailler plus, de diminuer nos salaires et de nous licencier plus facilement.

Il faut agir pour ce qui permet réellement de créer des emplois : réduire le temps de travail à 32 h sans perte ni gel des salaires ; augmenter les salaires pour ré-ouvrir des débouchés aux productions des entreprises ; rétablir la retraite à 60 ans ré-ouvrant ainsi l'accès au CDI pour des millions de jeunes ; garantir l'égalité professionnelle homme - femme pour que des millions de femmes sortent du temps partiel imposé et accèdent au temps plein ; développer les libertés syndicales pour que les salarié-e-s puissent défendre leurs emplois face aux plans patronaux qui saccagent l'emploi, sacrifient le droit au travail pour les seuls privilèges des actionnaires.

Député-e-s, si vous voulez vraiment contribuer à créer des emplois, nous vous rappelons ci-dessous les revendications de notre collectivité et de notre fédération qu’il vous est possible de soutenir, notamment en votant les lois de justice sociale nécessaires :
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Et par conséquent que vous exprimiez le respect de vos électeurs en :
- EXIGEANT LE RETRAIT DE LA LOI EL KHOMRI
- VOUS PRONONÇANT MAINTENANT ET PUBLIQUEMENT CONTRE LE VOTE DE CETTE LOI A L’ASSEMBLÉE NATIONALE.


Motion à transmettre aux député-e-s
Faire copie à votre CSD et à fdsp@cgt.fr

Lien sur fichier en PDF : 
 

Mis en ligne le 17 avril 2016  |  Dernière mise a jour 17 avril 2016