Manifestation pour les libertés publiques

Image de l'article.


Manifestation pour les libertés publiques et le droit de manifester : samedi 13 avril !


Manifestation pour les libertés publiques et le droit de manifester : samedi 13 avril !

Devant les mesures gouvernementales conduisant à limiter le droit de manifester et à l’escalade de la violence, la CGT appelle au côté de nombreuses autres organisations syndicales, associatives et politiques à des manifestations partout en France le 13 avril pour défendre le droit d’expression et de manifestation.

Pour tenter de museler toute contestation sociale, le gouvernement a fait voter la loi anti-manifestant.e.s dite loi « anticasseurs ».

Cette loi liberticide, dangereuse pour une démocratie et un État de droit, vient s’ajouter à un arsenal répressif déjà important.

Elle prévoit notamment l’aggravation de la répression en cas de participation à une manifestation non déclarée, le fait de se protéger le visage en cas de gazage est désormais un délit, l’interdiction administrative de manifester aux mains des préfets et non plus des juges, sur simple suspicion de trouble à l’ordre public*, contrôle et fouille aux abords des manif.

A peine cette loi votée des annonces sont faites concernant la mobilisation de soldats, l’utilisation de drones, de marqueurs.

Le Ministre de l’Intérieur vient de porter plainte contre le syndicat CGT Info’Com pour une affiche, et un député des Bouches du Rhône de la majorité demande purement et simplement de dissoudre l’UD CGT des Bouches du Rhône.

Ce sont la liberté syndicale et le droit de manifester qui sont ainsi profondément remis en cause.

L’UD CGT de Paris qui a toujours dénoncé les violences y compris policières vient de se porter partie intervenante dans un nouveau recours introduit par la CGT, la Ligue des Droits de l’Homme, le SAF, le SM, Solidaire relative à la conformité des mesures législatives permettant l’usage du LBD 40 contre les manifestant.e.s au regard de la Constitution.

Samedi 13 avril 2019 Manifestation :
14h place de la République à Paris vers la
place des Antilles (proche de la place de la Nation).
À l’appel d’une cinquantaine d’organisations dont la CGT

*Le conseil constitutionnel vient, jeudi 4 avril, d’abroger l’article permettant aux préfets l’interdiction individuelle de manifester
 

 

Mis en ligne le 12 avril 2019  |  Dernière mise a jour 12 avril 2019