Les retraités ont frappé à la porte de l'assemblée nationale

Image de l'article.

Les retraités ont frappé à la porte de l'Assemblée nationale

Ils sont venus ils sont tous là.

Les 250 délégués de retraités venus de la quasi-totalité des départements s’étaient donnés rendez-vous à la Bourse du travail de Paris pour un débat avec les représentants des 9 organisations de retraités, avant de partir pour l’Assemblée nationale et après un arrêt place de la République.

Le décompte des pétitions s’est élevé à près de 300 000, auxquelles il faut ajouter les 200 000 qui avaient été déposées auprès des députés de la République en marche et des préfectures cet été.

Ces chiffres rendent compte de la colère et de la mobilisation des retraités qui, loin de se résigner face aux attaques répétées contre leur pouvoir d’achat, veulent manifester leur détermination à faire reculer les mesures prises et celles envisagées par le gouvernement Macron.

Le président du groupe de députés de la majorité présidentielle n’a pas reçu les délégations, mais s’est engagé à les recevoir bientôt.

Les 9 organisations de retraités à l’initiative de ces délégations sont bien décidées à lui rappeler sa promesse.

Mais déjà se préparent les rassemblements et les manifestations du 9 octobre, journée commune de manifestations des retraités et des salariés dans toutes les grandes villes de France.

Avec la perspective d’une nouvelle journée de manifestations le 18 octobre à l’appel des 9 organisations de retraités.

Une mobilisation générale des retraités et des actifs pour faire entendre au président en grande difficulté qu’il est urgent de changer de politique !

Pascal Santoni

 

Mis en ligne le 8 octobre 2018  |  Dernière mise a jour 8 octobre 2018