Communiqué du bureau national de l'UCR-CGT

Image de l'article.

Communiqué du Bureau national de l’UCR-CGT

Le Bureau National de l’UCR-CGT s’est réuni jeudi 4 octobre.

Il se félicite du succès de la mobilisation des retraités du 3 octobre à Paris à l’appel du « groupe des 9 ».

Des délégations unitaires venues de toute la France ont témoigné de la colère des retraités à travers tout le pays.

Après le quinquennat de François Hollande, qui a largement entamé le pouvoir d’achat des retraités, ces derniers sont devenus la bête noire du Président Macron qui les a désignés comme des nantis, des privilégiés.

Jamais un tel mépris n’a été affiché.

Gilles Le Gendre, Président du groupe LREM à l’Assemblée nationale, n’a pas cru bon de recevoir les retraités venus en délégation à l’Assemblée.

À l’inverse, les députés communistes sont venus à la rencontre des manifestants.

Ils ont indiqué qu’ils allaient déposer un projet de loi reprenant l’essentiel des grandes revendications des retraités portées par le groupe des 9.

Nous leur avons remis les 250 000 pétitions qu’ils se sont engagés à remettre à Édouard Philippe, le Premier ministre, le jour même.

Cette journée d’action des retraités a bénéficié d’une couverture médiatique plus importante qu’à l’habitude.

L’UCR-CGT a répondu à une dizaine de radios, télés, journaux.

Cette initiative a confirmé le besoin de poursuivre nos efforts pour mobiliser les retraités sur leurs revendications.

Ainsi, la journée de mobilisations et de manifestations des actifs, des jeunes et des retraités le 9 octobre doit permettre de mettre en évidence nos exigences de justice sociale.

Le 18 octobre sera un nouveau temps fort de mobilisations.

Nous refusons l’appauvrissement programmé des retraités et un recul social de plus de 70 ans.

L’UCR-CGT invite ses organisations à créer les conditions d’une mobilisation générale.

Au-delà du « groupe des 9 »,15 organisations syndicales et associations de retraités appellent à manifester ce jour-là.

L’élargissement est, à n’en pas douter, une des conditions pour un rapport de force à l’avantage des retraités.

Alors, tous ensemble avec enthousiasme et détermination, faisons des journées du 9 et du18 octobre des temps forts de la mobilisation des retraités.
 

 

Mis en ligne le 7 octobre 2018  |  Dernière mise a jour 7 octobre 2018