Les retraités solidaires face à l'égoisme des nantis

Image de l'article.

Le 16 novembre, les retraité-e-s solidaires face à l’égoïsme des nantis

Le communiqué de l'UCR CGT

La CGT, FO, Solidaires, l’UNEF, l’UNL, la FIDL appellent à une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle, étudiante et lycéenne le 16 novembre, contre une politique libérale qui va considérablement accroître les inégalités au profit d’une minorité.

Les retraité-e-s s’y associent, car ils veulent manifester leur solidarité avec les salariés et déjouer ainsi les tentatives du gouvernement de les opposer aux salariés.

Car n’en doutons pas, c’est l’objectif que poursuit Emmanuel Macron en liant l’augmentation du pouvoir d’achat des salariés à la hausse de la CSG, qui pénalise gravement les retraités.

Mais les retraités ont aussi un intérêt propre dans la mise en échec de cette politique.

La suppression des cotisations famille et chômage imaginée pour accorder une augmentation du pouvoir d’achat des salariés sans que cela coûte à leurs patrons, met gravement en cause le fondement même de la Sécurité Sociale et à terme le financement des retraites.

Il est une troisième motivation à la mobilisation des retraités.

L’ensemble de la politique mise en œuvre par le moyen des ordonnances sur la loi Travail et la loi de financement de la sécurité sociale qui a été votée pour 2018, constituera si nous ne parvenons pas à la mettre en échec, une régression inédite des conditions de vie et de santé des retraités.

Une régression d’autant plus inacceptable que la France a largement les moyens de répondre aux besoins de tous.

Les dernières révélations sur l’énormité des richesses produites en France mais soustraites à l’impôt et au bien public en sont une preuve supplémentaire.

Dans un tel contexte le cadeau de 4,5 milliards fait aux ultra-riches de notre pays par la suppression de l’impôt sur la fortune est aussi révélateur.

Il confirme que l’ambition de ce gouvernement n’est nullement de résoudre les difficultés des Français mais uniquement de conforter les puissances financières, qui elles, n’ont d’autres préoccupations que d’échapper à l’impôt et de priver le pays de leur contribution à l’effort collectif et au bien être commun.

La meilleure réponse que nous puissions opposer à cette politique qu’une grande majorité de Français rejette, c’est de constituer un front commun des salariés, des retraités, des jeunes, des sans emploi.

Le 16 novembre en sera une nouvelle étape, il y en aura d’autres mais il nous faut réussir celle là.

L’UCR CGT appelle toutes ses organisations, qui ont montré leur détermination dans les manifestations du 28 septembre dernier, à participer largement aux actions, rassemblements et manifestations qui animeront la journée du 16 novembre.

Montreuil le 7 novembre 2017

 

Mis en ligne le 12 novembre 2017  |  Dernière mise a jour 18 novembre 2017