Grande-Bretagne. Les services sociaux en perdition!

Image de l'article.

Grande-Bretagne.

Les services sociaux en perdition

Une enquête du journal Le Monde, signée Eric Albert, indique qu’après sept années d’austérité« le système social est au bord de la rupture » outre-Manche.

Les coupes claires dans tous les budgets sociaux ont pour « premières victimes » les retraités et les personnes dépendantes, souligne Le Monde.

Selon le quotidien, les mairies anglaises viennent en aide actuellement à 400 000 personnes âgées de moins qu’en 2010, soit une baisse d’un quart du volume des prises en charge.

Les budgets consacrés aux personnes dépendantes (personnes âgées ou handicapées) ont été réduits de 20%, selon les calculs de l’Institut for Fiscal Studies.

Les visites à domicile ont été réduites à un quart d’heure.

Comment venir en aide à une personne en perte d’autonomie en seulement 15 min par jour ?

C’est ce à quoi obligent les réductions drastiques des budgets de l’aide sociale au Royaume-Uni.

Le bilan catastrophique concerne aussi les maisons de retraite.

La chaîne spécialisée en ce domaine, Southern Cross, a fait faillite.

Une autre pourrait suivre.

Le Monde poursuit en précisant que le nombre des sans abris a doublé et que les listes d’attente pour être hospitalisé s’allongent considérablement.

Le nombre de patients attendant plus de quatre mois pour être traités est passé de 200 000 environ en 2010 à 360 000 en 2017.

En provoquant des élections anticipées au début du mois de juin, la première ministre Theresa May croyait sortir renforcée en consacrant ce scrutin à la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne.

Pari perdu.

Elle ne disposera plus de la majorité absolue au parlement.

Les conséquences de la politique d’austérité menée par les conservateurs britanniques ont pesé lourd dans l’élection.

José Fort

 

 

Mis en ligne le 16 août 2017  |  Dernière mise a jour 16 août 2017